Révisons le secteur sauvegardé de Bordeaux

Cette exposition relate l'histoire du secteur sauvegardé de Bordeaux depuis sa création. Elle expose également les enjeux de sa révision, engagée depuis 2013.

Ce que Bordeaux fut, ce que Bordeaux sera

 2000 ans d’histoire bordelaise de -75 à 2030-2050. Les Dossiers d’Aquitaine ont imaginé une grande exposition en 150 tableaux 50 x 70 cm comprenant des textes explicatifs, des documents originaux, des tableaux et peintures, des documents d’archives, des photos inédites, des plans et croquis portant sur les extensions de la Cité à travers les siècles, à savoir remparts, palais romains, cathédrales, portes militaires, forts, tours, statues, hôtels particuliers, édifices, stades, places, édifices publics et privés, monuments disparus. Au-delà d’un témoignage historique de l’évolution de Bordeaux, cette exposition parle aussi du futur de Bordeaux avec ses plus grands projets jusqu’en l’an 2030-2050.

« La face cachée de la Une », une grande exposition sur les Unes de presse

La bibliothèque de Bordeaux Mériadeck propose « La face cachée de la Une », une grande exposition sur les Unes de presse, en partenariat avec Sud Ouest, l’Institut de Journalisme Bordeaux Aquitaine et le Club de la presse de Bordeaux. Une première page de journal réussie capte le regard du passant. Elle marque son esprit ou le distrait pour la journée. Parfois, un véritable coup de poing dans la conscience ! D’autres Unes, à caractère historique, font date. Elles « encrent » notre mémoire collective. Cette exposition inédite met en valeur une centaine de Unes et invite à mieux comprendre le travail des journalistes, en décryptant leurs secrets de fabrication. Elle souligne l’importance de la presse, symbole de la Liberté d’expression, dans les démocraties.

Les autres, exposition photographique par Gédéon

Cette exposition lance la résidence du Labo Photo, une résidence en deux volets : un volet création (carte blanche à la photographe pendant 4 mois) en parallèle d'un volet éducatif avec une résidence en milieu scolaire (école des Menuts à Saint Michel et école Carle Vernet à Belcier). C'est Gédéon, une photographe bordelaise qui développe une photographie participative qui à été retenue pour cette résidence. Une sélection de sa série "Les Autres" inaugurera cette résidence.

Mythologies comparées, Collections croisées du musée des beaux arts de Libourne et du Frac Aquitaine dans le cadre du Centenaire de la naissance de Roland Barthes

Dans le cadre du programme organisé en Aquitaine à l'occasion du Centenaire de la naissance de Roland Barthes, le FRAC Aquitaine et le musée des Beaux-Arts de Libourne croisent leurs collections pour présenter Mythologies comparées. L'exposition revisite en ce début de XX° siècle certains thèmes abordés par Roland Bathes (Consommation, Langage & Littérature, Figures, Photographies, Personnalités, Alimentaire, Faits divers, Politique, Sport, Divers) et montre l'universalité des mythes qu'il a pu explorer (Le Monde où l'on catche, l'Acteur d'Harcourt, Le Visage de Garbo, Publicité de la profondeur, Photogénie électorale, La Croisière du sang bleu, Le Pauvre et le prolétaire, Photos-choc).

La nature aime à se cacher de Marine Julié

Pour la vitrine l’artiste extrait la figure ornementale du dauphin, fortement ancré dans l’imaginaire populaire, omniprésente dans toutes les branches des arts décoratifs. Le décor extravagant est débarrassé de tout support utilitaire. Isolé, surdimensionné et dupliqué, l’ornement disparaît au profit de la statuaire. Les dauphins dans l’ornementation vont souvent par paire, leurs corps ondoient entrelacés, affrontés ou adossés. Ici, duplication, frontalité et une certaine rigidité renvoient à une posture d’intimidation,  l’œuvre se faisant guerrière, attribut de pouvoir, tour à tour vestige de trône ou char d’attaque.

En trombe. Cyprien Alfred-Duprat (1876-1933), Une vision de la ville mobile au début du 20e siècle

Une sélection d'aquarelles présageant du nouveau visage des villes modernes selon Cyprien Alfred-Duprat. Exposition inaugurée à l'occasion des Journées européennes du patrimoine, réalisée par le musée des Arts décoratifs et du Design (MADD), en partenariat avec les Archives municipales. Grâce à une sélection d'aquarelles provenant pour l'essentiel du fonds des Archives de la Ville, complétée par des documents généreusement confiés par différents prêteurs, le visiteur pourra découvrir les projets visionnaires que cet architecte souhaitait mettre en œuvre à Bordeaux pour transformer la circulation et améliorer les modes de déplacement des citadins, présageant ainsi du nouveau visage des villes modernes.

Exposition d'Automne à l'Institut Culturel Bernard Magrez

Pour sa rentrée 2015, l'Institut Culturel Bernard Magrez diversifie son offre : quatre espaces d'expositions à découvrir avec une programmation qui se nourrit des différentes activités du Centre d'art : les expositions temporaires, les commandes, la Collection et le soutien à la jeune création.

Propagande, affiches en temps de guerre au musée d’Aquitaine et au Centre Jean-Moulin

Le musée d'Aquitaine et le centre national Jean Moulin présentent une double exposition consacrée aux affiches de propagande "placardées" sur les murs des villes de France durant les deux conflits mondiaux de 1914-1918 et 1939-1945.

 Eau delà de la frontière de l’artiste contemporain Laurent Valera

L’exposition Eau delà de la frontière de Laurent Valera est un dispositif de deux œuvres sur le thème de l’eau et des migrations.

Histoires d'ivoire

L'exposition temporaire de la rentrée se penche sur l'ivoire, matériau noble objet de convoitise, qui constitue des saisies notables de la douane.

Najia Mehadji - Mahi Binebine - Mohamed Lekleti, D'orient et d'occident ou l'esthétique de l'entre-deux

La Galerie D.X présente trois artistes de culture franco-marocaine, Najia Mehadji, Mahi Binebine, Mohamed Lekleti, qui à l'instar de nombreux artistes de cette mouvance utilisent la grammaire internationale de l'art contemporain, tout en gardant chacun un vocabulaire spécifique.

Contes et comptines, Exposition au profit de l’association Jardins et Santé

L'association "Jardins et santé" présente les œuvres de 13 artistes. Une partie de la vente des œuvres sera reversée pour les actions de l'association.

 Corps subtils, Carte blanche à Felipe Ribon

Le musée des Arts décoratifs et du Design (MADD) a donné carte blanche au jeune designer et photographe franco-colombien pour investir les espaces de l’hôtel Lalande. Il a imaginé un parcours immersif au cœur des collections, inspiré par l’histoire étonnante du lieu et de ceux qui l’ont habité depuis la fin du XVIIIe siècle. Sont mis en dialogue deux de ses projets les plus récents : Mind the Gap et ae-objets médium, fruits de son questionnement sur notre rapport au sensible, et conçus dans la même volonté de stimuler notre perception extra-sensorielle.

38eme salon International Arts et Lettres de France

Arts et Lettres de France, de par ses statuts l’association a pour but d’encourager, de maintenir et de promouvoir la culture artistique et littéraire française. Faire connaître et récompenser les oeuvres des artistes et écrivains de tout âge.

Hyperespace de Vincent Carlier, Programme de diffusion Crystal Palace

Même si l'hyperespace n'est encore qu'un procédé narratif utilisé en science fiction pour justifier des voyages intergalactiques en pliant l'espace temps, c'est bien dans la physique quantique qu'on en trouve les ressorts. Mais un des grands problèmes de la physique quantique est de donner des images à voir afin d'être appréhendée. Ici, c'est avec un store vénitien que Vincent Carlier choisit d'aborder en partie la question. Par un dispositif simple en apparence, c'est à une expérience sensible qu'il invite d'abord le spectateur.

Azama Effilochée

L’artiste travaille le tissu dont elle fait émerger, après effilochage, des personnages qu’elle colle sur un invariable fond blanc. Cette expression artistique très originale est l’exutoire à son histoire particulière. L’association Escales, des artistes et Bordeaux présente une artiste dont le travail sort des codes conventionnels occidentaux pour nous transporter dans le pays dont elle est originaire : la République démocratique du Congo.

Plus que parfaits… Corps augmentés en scène, exposition d’été de l’Opéra National de Bordeaux

Best European Destination 2015, Bordeaux – via son opéra national – propose chaque été une grande exposition dont le thème international parle aussi bien aux touristes étrangers qu’aux visiteurs français. Organisée par l’Opéra National de Bordeaux dans le Grand-Théâtre, l’exposition 2015 «Plus que parfaits… Corps augmentés en scène» a été imaginée par les scénographes-architectes Philippe Casaban et Eric Charbeau* – en prenant appui sur tous les artifices qui – mis en oeuvre par les ateliers de couture, perruque, déco-costumes, etc… – transforment la silhouette de l’artiste pour qu’il incarne un personnage et entre dans sa peau.

Tran5fert, expo dans l’ancien commissariat Castéja, rue Abbé-de-l’Epée

Initiée par une quinzaine d’artistes en 2011, Transfert est une exposition collective éphémère née de la volonté de porter un projet indépendant et ambitieux autour des cultures urbaines. L’objectif premier des manifestations Transfert est de faire connaître le street art à travers des réalisations originales, innovantes et inédites. Les quatre premières années passées aux Vivres de l’Art et ses alentours ont été un succès et ont ainsi permis au collectif Transfert de s’exporter au cœur de la ville de Bordeaux, dans un lieu chargé d’histoire datant du XVIIIème siècle : l’ancien commissariat Castéja, rue Abbé-de-l’Epée.

Exposition Architectures d’Archives, les archives dans la cité

Depuis 2004, de nombreux bâtiments d’archives de grande envergure ont vu le jour, intégrant les spécificités du développement durable. On observe également des réalisations traduisant des choix de mutualisation d’institutions culturelles (archives, médiathèques, musées), ce qui, pour les services d’archives, ouvre de nouveaux enjeux et de nouvelles perspectives. Enfin, de multiples édifices à caractère patrimonial ont été réhabilités pour accueillir des services d’archives, souvent municipaux. L’éventail des réalisations présentées à travers cette exposition est un témoignage des efforts déjà faits pour les Archives et un encouragement pour ceux à venir.