"Le parfum de l’exil", un livre d’Ondine Khayat

De Beyrouth à Paris, un roman empli de poésie, qui évoque les liens mères/filles, la transmission des traumatismes et rend hommage à la capacité de résilience de l'être humain. Ce livre est inspiré de l'histoire familiale de l'auteure.


▶️ LE LIVRE :

Tel est le dernier message laissé à Taline par Nona, sa grand-mère, qui l'a élevée, guidée, accompagnée à chaque étape de sa vie. Celle qui lui a appris à reconnaître tout un univers subtil d'odeurs – chèvrefeuille, amande, goudron… – et à les associer pour créer de nouvelles fragrances. Maintenant que Nona est morte, Taline, terrassée par le chagrin, est seule à la tête de l'entreprise de parfums créée par sa grand-mère.

Sous le massif de jasmin du jardin, elle découvre un carnet en cuir rédigé par Louise, son arrière-grand-mère. Au fil des pages, défile sous ses yeux tout un pan de son histoire familiale : le génocide arménien, la peur, l'horreur, l'exil, mais aussi l'espoir et la renaissance. En levant le voile sur les secrets et les traumatismes du passé, Taline cherche à se libérer enfin des cauchemars qui la hantent pour pouvoir vivre sa propre vie.

▶️ L'AUTEURE :

Ondine Khayat, française aux origines arméniennes et libanaises, a publié sept romans, dont Le Pays sans adultes, Les Petits Soleils de chaque jour et Debout les vieux ! Elle est également thérapeute et exerce à Paris.

Editions Charleston

En savoir plus : https://editionscharleston.fr/

 


Écoutez Ondine Khayat.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat