Gaïactica : l'escape game pour sauver la planète du réchauffement climatique

Dérèglement climatique, contrastes de développement entre régions du globe, atteintes à la biodiversité, pollution de l'air et des sols, accès à l'eau potable... autant d'enjeux environnementaux mis en lumière, à Cap Sciences, par ce “serious game”.



On se met dans la peau d’un apprenti cosmonaute et on embarque dans un vaisseau spatial en orbite afin de vivre un voyage spatio-temporel entre 2019 et 2100, avec une mission cruciale : limiter le réchauffement climatique de la Terre à 2 degrés. Son créateur, Dorian Tourin-Lebret, intervenant au G7 le 24 août à Biarritz, offre ainsi une expérience immersive crédible, basée sur l’expertise des meilleurs scientifiques mondiaux. Lauréat national du concours La Fabrique Aviva, l’escape-game Gaïactica amorce enfin, après des mois de recherches scientifiques, son atterrissage bordelais.

✔️ Comment ça marche ? Constater l’impact à long terme de nos décisions sur l’environnement

Pendant 1 h, en orbite dans un vaisseau spatial de 50m², les joueurs en équipe de 3 à 9 personnes traversent les âges de 2019 à 2100 et tentent de prendre les bonnes décisions qui sauveront la Terre du dérèglement climatique. L’expérience est complète grâce à une attention donnée aux moindres détails avec des décors imaginés par des dessinateurs de jeux vidéo et conçus par des spécialistes de parcs d’attractions.
    
Gaïactica est accessible à partir de 12 ans pour les participants et des sessions sont prévues avec les scolaires. Et pour avoir un impact encore plus concret dans la lutte contre le dérèglement climatique, 1% du C.A de l’entreprise sera reversée à des associations en faveur de l’environnement.

✔️ Une approche “sciensible” du jeu

A la croisée des recherches scientifiques et de la pédagogie sensible, Gaïactica ambitionne d’être le premier type de loisirs entre prise de conscience et divertissement. Conçu sur la base des travaux des meilleurs scientifiques actuels, le jeu donne des projections réelles et actualisées aux joueurs qui prennent ainsi de la hauteur et se confrontent aux impacts de l’activité humaine et en observent les effets dans le futur.

Un projet inédit né de constats très actuels : traiter les enjeux planétaires n'a jamais été aussi important et urgent ; l'incompréhension et la confusion sur ces sujets n'ont jamais eu autant d'ampleur ; apprendre en jouant est extrêmement efficace en donnant davantage de plaisir et de satisfaction que d’intellectualiser des sujets complexes ; les technologies immersives se développent rapidement, et peuvent donc être employées pour la bonne cause.

✔️ A la tête du projet, un jeune serial-entrepreneur engagé

A l’origine du projet, Dorian Tourin-Lebret un jeune entrepreneur bordelais qui a de la suite dans les idées. Après des études à l’Ecole Centrale Paris, en spécialisation Systèmes Avancés, il fonde et dirige Smart Impulse, une startup technologique offrant des solutions innovantes de mesure et d'analyse de la consommation d'électricité des grands bâtiments, aujourd'hui commercialisées dans 25 pays. Courant 2017, il choisit de se consacrer à temps plein sur des projets qui lui tiennent à cœur et lance notamment Supermaculture, le premier jeu de société collaboratif consacré à la permaculture. En 2019, il se lance dans une nouvelle aventure entrepreneuriale : Gaïactica, un projet qu’il qualifie lui-même de “techno-climato-ludo-spatio-pédagogique”.

En savoir plus : https://www.gaiactica.net


Écoutez Dorian Tourin-Lebret.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat