Mois sans tabac en Nouvelle-Aquitaine

Mois sans tabac en Nouvelle-Aquitaine

Entre 2016 et 2017, le tabagisme a baissé de manière historique en France : 1 million de fumeurs quotidiens en moins, notamment chez les fumeurs en situation de précarité. Avec 160 000 inscrits en 2017 et 380 000 tentatives d’arrêt liées à l’opération en 2016, #MoisSansTabac a contribué à cette avancée de concert avec les autres mesures du programme national de réduction du tabagisme.. Si ces résultats sont très encourageants, une réelle marge de progression existe. C’est pourquoi le Ministère des Solidarités et de la Santé et Santé publique France en partenariat avec l’Assurance Maladie lancent la 3ème édition de #MoisSansTabac.


En Gironde, tout est mis en place pour accompagner les participants

L’Agence régionale de santé Nouvelle-Aquitaine (ARS), en partenariat avec l'ambassadeur régional #MoisSansTabac Agir 33 Aquitaine et les 2 co-ambassadeurs, Addictlim et ARIA (Association du Réseau des Intervenants en Addictologie), accompagne les acteurs de terrain dans la mise en place d’actions pour sensibiliser les fumeurs à l’arrêt du tabac, les inciter à s’inscrire au défi, les aider à se préparer à l’arrêt et les soutenir pendant tout le mois de novembre.

Une communauté #MoisSansTabac sur Facebook

La page Facebook Mois sans tabac Nouvelle-Aquitaine anime la communauté des Néo-Aquitains qui ont déjà ou veulent arrêter de fumer et le groupe Facebook Les habitants de Nouvelle-Aquitaine #MoisSansTabac pour permettre aux participants de la région de s’exprimer, de partager leur expérience, de se soutenir mutuellement et de recevoir des conseils.

Des consultations gratuites pour arrêter de fumer
Pour ceux qui souhaitent un accompagnement plus global, des consultations pour arrêter de fumer sont proposées dans différents lieux du département et des consultations exceptionnelles et conseils en pharmacie sont également proposés :

En partenariat avec Agir 33 Aquitaine, AddictLim et l’ARIA (Association du Réseau des Intervenants en Addictologie), l’ARS accompagne également les acteurs de terrain. Tout au long du mois de novembre, des animations sont organisées pour soutenir les participants, leur prodiguer conseils et encouragements et les accompagner jusqu’au succès.


Écoutez Dr Philippe Castéra, médecin généraliste et coordinateur médical de l’association AGIR 33.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat