Lire en poche avec « Les émotions fortes » à Gradignan

Lire en poche avec « Les émotions fortes » à Gradignan

La thématique "Emotions fortes" de Lire en Poche 2018 cache de nombreuses activités, en continu, durant trois jours, du 12 au 14 octobre. Dédicaces et rencontres d'auteurs, lectures et autres spectacles, animations jeunesse, il y en a pour tous les âges, pour tous les goûts, car quand on parle de littérature à "Lire en Poche", on parle de toutes les littératures.


Lire en Poche 2018 accueillera 13 Libraires indépendants de la région Nouvelle-Aquitaine, partenaires fidèles de l’événement : La Colline aux Livres, Comptines, Librairie de Corinne, L’Espace Livre, FormatLivre, La Librairie Générale, Georges, L’Hirondelle, Libellule, La Machine à lire, Mollat, Librairie Olympique ainsi que, pour la première fois, Le 45e Parallèle et comme chaque année, accueille aussi des éditeurs régionaux : Finitude, Le Festin, Elytis, Cairn…

Plus de 100 marques d'édition poche seront représentées sur les tables ; parmi celles-ci, une dizaine de maisons joue un rôle essentiel dans la programmation du salon et la venue des auteurs. Le Salon organise aussi de nombreux ateliers dédiés aux plus jeunes et aux adolescents.

Quelques repères sur le poche :
En 2017, les ventes de livres en poche ont connu une évolution stable. Depuis deux ans, elles évoluent toujours au-dessus de la moyenne de l’ensemble du marché du livre (Source Livres Hebdo).

Une marraine à la plume singulière : Maylis de Kerangal
Née en 1967, Maylis de Kerangal a d’abord été éditrice. Depuis 2000, elle est l’auteur de cinq romans aux Éd. Verticales, Je marche sous un ciel de traîne, La Vie voyageuse, Corniche Kennedy, Naissance d’un pont et Réparer les vivants (ces trois derniers réédités en Folio), ainsi que d’un recueil de nouvelles, Ni fleurs ni couronnes et d’une novella, Tangente vers l’est (« Minimales »). Aux Éd. Naïve, elle a conçu une fiction en hommage à Kate Bush et Blondie, Dans les rapides (Folio). Elle a obtenu de nombreux prix littéraires, dont le Prix Médicis pour Naissance d’un pont ou, pour Réparer les vivants, le prix Roman des étudiants/France Culture/Télérama, le Grand Prix RTL-Lire et le prix Orange du Livre.
Corniche Kennedy a été adapté au cinéma en 2017 par Dominique Cabrera. Réparer les vivants, en plus d’adaptations théâtrales, a également été porté à l’écran par Katell Quillévéré en 2016. Sur le salon, elle présentera sa nouveauté à paraître à la rentrée littéraire : Un monde à portée de main (Verticales).

En savoir plus : http://www.lireenpoche.fr


Écoutez Lionel Destremau.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat