"Cendrillon", conte universel, intemporel, qui fait briller les yeux à tout âge… par le Ballet de l'Opéra National de Bordeaux

Un certain défi pour les danseurs du Ballet de l’Opéra National de Bordeaux, qui ne devront pas décevoir tant l’histoire est connue de tous. La création de David Bintley en 2010 pour le Birmingham Royal Ballet propose une action chorégraphique entièrement immergée dans une atmosphère de conte et de magie. Avec les décors imaginés par John Macfarlane, l’émerveillement est total. 


Cendrillon ? C’est LE ballet idéal pour Noël, ce moment de l’année où plus que jamais les familles veulent rêver ensemble et partager de beaux moments.  La particularité d’un ballet narratif, c’est aussi de faire comprendre sans parler, de raconter par les gestes et les regards.

✔️ Cinq danseuses danseront le rôle de Cendrillon au fil des représentations. Le choix du casting a été assez évident. Chacune d’elle incarnera sa propre version du personnage.

Deux Etoiles, Sara Renda et Oksana Kucheruk, livreront une interprétation virtuose et apporteront toute leur maturité à la chorégraphie, quand la Première danseuse Vanessa Feuillatte dévoilera toute l‘espièglerie du personnage. Le ressenti de Marini Da Silva Vianna et Mélissa Patriarche, danseuses du Ballet qui ont brillé dans La Fille mal gardée l’an passé, sera empreint d’une certaine naïveté tout aussi appréciable. Une chose est sûre : aucune des cinq n’a jamais dansé cette version de Cendrillon, et elles nous réservent toutes de belles surprises. A leurs côtés, un invité de choix nous vient tout droit de l’English Ballet : le soliste Lead principal, Joseph Caley, qui a déjà dansé cette chorégraphie, apportera son expérience à la compagnie.

✔️ La chorégraphie de David Bintley

Lorsque David Bintley crée sa Cendrillon en 2010 pour le Birmingham Royal Ballet, il prend le contre-pied de la classique et célèbre version de Sir Frederick Ashton (1948) dans laquelle il avait lui-même dansé et avait eu beaucoup de succès. A la pantomime souvent omniprésente, il substitue une action chorégraphique entièrement plongée dans une atmosphère de conte et de magie. Les fascinants décors à la Jules Verne imaginés par John Macfarlane ajoutent à l’émerveillement.

En savoir plus : https://www.opera-bordeaux.com


Du mardi 10 au mardi 31 décembre 2019,
Grand-Théâtre de Bordeaux.


Écoutez Eric Quilleré, Directeur de la Danse de l'Opéra National de Bordeaux.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat