Ysteria Gérard Watkins Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine

Parler de l’hystérie, c’est aussi retracer l’interminable histoire du sexisme. Sur ce thème, Gérard Watkins crée un spectacle-performance qui agit mieux que n’importe quel électro-choc.


Artiste complet – acteur, auteur, metteur en scène, musicien –, le Franco-Britannique Gérard Watkins affirme et affine de spectacle en spectacle un propos théâtral de plus en plus singulier. Pour cette nouvelle pièce, créée à l’issue d’une résidence au TnBA, il a choisi comme matériau de travail la question de l’hystérie. Névrose dont l’histoire, plus que tout autre, reflète l’évolution des mentalités ; longtemps cataloguée comme spécifiquement féminine, l’hystérie est selon Watkins le miroir de « l’interminable histoire du sexisme ».

Dans un décor médical, des psychiatres tentent de percer le mystère de deux de leurs patients atteints d’hystéries de conversion : âgés de 20 à 25 ans, ils connaissent des difficultés, leur difficulté à s’adapter au monde des adultes, au marché du travail ou aux secousses du désir amoureux qui prend la forme de troubles physiques et mentaux.

Sous nos yeux de spectateurs-voyeurs, ces séances constituent autant de tranches de vie, de séquences en formes de nouvelles, qui vont virer à un questionnement redoutable sur le genre. Les séances publiques, sur le modèle des fameuses « leçons du mardi » de Charcot à la Salpêtrière, prennent sur le plateau la forme de performances hautement théâtrales. Avec crudité et une immense humanité, Gérard Watkins pose, à travers les cas de ces névropathes, un diagnostic sans appel sur nos sociétés malades.

En savoir plus : http://www.tnba.org


Du jeudi 7 au samedi 16 mars 2019,
TnBA - Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine.


Écoutez Gérard Watkins.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat