Que je t’aime !, courrier du cœur de Clémence Massart

Ces lettres datent d’avant la pilule, la loi Veil, surtout d’avant 68 ! Écrites au crayon ou au stylo bic, leur langage paraît vieillot, désuet, voire kitch, mais ce n’est que la forme qui a changé, ou la manière, car aujourd’hui, leurs questions, leurs confessions et leurs aveux demeurent les mêmes.

Finalement, pour ce qui est des ignorances et des inquiétudes en matière « d’amour », et… de la « carrière » qu’il induit, peu de choses ont changé. Et ces lettres, témoignage d’une période révolue, en sont encore plus touchantes et plus drôles.


« Lorsque ce spectacle a été créé en Juillet 1995 au Théâtre des Carmes d’Avignon, j’étais loin de penser pouvoir le rejouer 23 ans après. Puis, à la lumière de la formidable « parole libérée des femmes » (et de ses dérives!), l’occasion m’est donnée aujourd’hui de rejouer ces lettres des années 50/60. En effet, elles résonnent singulièrement." CM

Mise en scène : Philippe Caubère

En savoir plus : http://www.theatreponttournant.com/

 


Du vendredi 5 au dimanche 14 octobre 2018,
Théâtre du Pont Tournant, Bordeaux.


Écoutez Stéphane Alvarez.

Interview réalisée par Frédéric Dussarrat