• Quelques temps forts...Quelques temps forts...
  • Quelques expositions...Quelques expositions...

Quatre Tendances /5

Quatre Tendances /5

Pour la 5ème fois, Charles Jude et le Ballet de l’Opéra National de Bordeaux célèbrent la danse contemporaine dans le cadre du programme « Quatre Tendances ». Des percussions « live » du stupéfiant Tam-Tam et percussion à la nouvelle création forcément urbaine d’Hamid Ben Mahi, en passant par la musique de Philip Glass pour le poétique If to leave is to remember de Carolyn Carlson, ce rendez-vous sera aussi l’occasion d’apprécier le travail du chorégraphe israélien Ohad Naharin avec Minus 16.

Lire la suite...

Les Déferlantes nocturnes, Adaptation pour le théâtre et mise en scène Frédéric Paquet

Les Déferlantes nocturnes, Adaptation pour le théâtre et mise en scène Frédéric Paquet

Trois personnages mettent le spectateur devant l'inquiétude soulevée par la solitude, la recherche identitaire, la quête de parole, la lutte morale et émotionnelle de l'individu multiple. Ils se battent pour s'approprier un espace imaginaire, ils se croisent en lenteur, délicatesse, gestuelle, érotisme et force.

Lire la suite...

Voltaire Rousseau de Jean-François Prévand

Voltaire Rousseau de Jean-François Prévand

C'est à une véritable " scène de ménage " que l'auteur nous convie en mettant face à face deux êtres que tout oppose et rassemble.

Lire la suite...

Le Horla de Guy de Maupassant, Cie Les Labyrinthes

Le Horla de Guy de Maupassant, Cie Les Labyrinthes

Tout commence un beau jour du 8 mai, lorsque le narrateur contemple un trois-mâts brésilien voguant sur la Seine.

Lire la suite...

Rouge à lèvre pour deux

Rouge à lèvre pour deux

Une loge miteuse, des strass, une femme ciselée, un homme aux longs cils, des identités contrariées, un amour de l'autre sans contrefaçon. Vieillir fardé... mais toujours danseur. Et pourtant c'était un beau couple sur scène !

Lire la suite...

Les Petites boîtes

Les Petites boîtes

Il y a cette rumeur incessante, ce bruissement perpétuel des médias, cette surinformation qui renforce notre solitude. Chacun se réfugie dans sa petite boîte face à d'autres petites boîtes, s'inventant des mondes, se voilant la face, mais aussi chacun se confrontant à sa vérité. Opus dans lequel le langage des corps prime sur le langage textuel, Les Petites Boîtes mettent en scène, telle une destinée tragique, la perte de repères de l'homme face à une société sur-communicante et un monde oppressant. Chacun des huit personnages, isolé dans sa boîte, parviendra-t-il à aller vers l'autre, à s'arracher au conformisme de la pensée générale et à faire ce pas de côté qui permet de ne pas se perdre ?

Lire la suite...