• Quelques temps forts...Quelques temps forts...
  • Quelques expositions...Quelques expositions...
  • Quelques spectacles...Quelques spectacles...

Expositions personnelles d'Isabelle Laure et d'Antoine Rigal

Expositions personnelles d'Isabelle Laure et d'Antoine Rigal

Le Musée de la Création Franche propose deux expositions personnelles autour des travaux d’Isabelle Laure et d’Antoine Rigal durant cet hiver.


Isabelle Laure a été présentée lors de l’édition 2015 de l’exposition collective internationale Visions et Créations dissidentes. Cette exposition personnelle est la première qui lui est consacrée au Musée.

Née en 1989, Isabelle Laure fréquente l’atelier peinture et dessin au Centre La Pommeraie dont elle est une des plus jeunes participantes. Bruno Gérard, responsable de l’atelier, repère rapidement chez elle une aisance déconcertante pour le dessin. Il dit d’elle qu’elle est « un véritable joyau ». Pour dessiner des portraits ou des foules, Isabelle Laure s’inspire de brochures de mode notamment et d’un livre sur les acteurs de la saga Twilight. Elle travaille au crayon qu’elle couvre avec des marqueurs noirs de différentes grosseurs. Elle procède par une succession de traits courts qui s’enchevêtrent et finissent par composer un tracé continu.

Isabelle Laure réside à Ellignies-Sainte-Anne, en Belgique. Ses dessins ont été exposés en Belgique, à Lambersart, à Mons, à Tournai ; en France, à Rouen et à Bègles, lors l’exposition collective internationale Visions et Créations Dissidentes en 2015.

Antoine Rigal est né en 1966 dans l'Orne. Jusqu’à l’âge de dix ans, il grandit dans une maison dans la campagne de Flers. A la séparation de ses parents, il va vivre avec sa mère et sa sœur à Mayenne. Il garde un très mauvais souvenir de cette époque. L'adolescent commence à traîner, à sortir et subit de mauvaises influences. Il part vivre à Amsterdam en 1986 dans un squat. De retour en France, il habite Laval quelques temps puis se fixe à Rennes où il a le projet d'animer une galerie consacrée à la création des SDF. Il commence à peindre à 22 ans tout en étant confronté à de lourds problèmes de toxicomanie qui, un temps, le conduiront à l’incarcération. Il rencontre d’autres créateurs, Louis Chabaud, Alain Lacoste et Stani Nitkowski. Poète et musicien, il s’est aussi produit dans un groupe punk.Ses dessins, ses bas-reliefs et triptyques présentent un caractère très narratif proche de la bande-dessinée. Il intègre sur ses créations toute la violence narrative que renferme son imaginaire tourmenté.Antoine Rigal réside à Mayenne. Ses travaux sont présentés dans les collections de Cérès Franco à Lagrasse, du Musée d’Art Naïf à Laval, de l’Art en Marche à Lapalisse.

Il a participé à l’exposition collective les Jardiniers de la Mémoire en 1993 au Musée de la Création Franche et une exposition personnelle lui a été consacrée en 1996.

En savoir plus : http://www.musee-creationfranche.com/


Du vendredi 15 décembre 2017 au dimanche 25 février 2018,
Musée de la Création Franche, Bègles.


Écoutez Pauline Maury

Télécharger [Click droit, enregistrer sous]
Interview réalisée par Frédéric DUSSARRAT