Beau Geste Press

Beau Geste Press

Dans les années 1970, Beau Geste Press imprime le travail de poètes visuels, néo-dadaïstes et artistes du mouvement Fluxus. L'une des aventures éditoriales la plus féconde et influente de sa génération.


La maison d'édition indépendante Beau Geste Press (BGP) a été fondée en 1971 par le couple d'artistes mexicains Martha Hellion et Felipe Ehrenberg. Avec leurs deux enfants, ils s'installent dans une ferme du Devon, en pleine campagne anglaise, où ils forment avec quelques amis, parmi lesquels l'artiste et historien de l'art anglais David Mayor, "une communauté de duplicateurs, d'imprimeurs et d'artisans".

Active jusqu'en 1976, Beau Geste Press imprimera le travail de poètes visuels, de néo-dadaïstes et d'artistes internationaux affiliés au mouvement Fluxus tels que Ulises Carrión, Helen Chadwick, Ken Friedman, Carolee Schneemann, Yukio Tsuchiya et Cecilia Vicuña.

Spécialisée dans les livres d'artistes à tirages limités, elle publie les ouvrages de ses propres membres, mais aussi ceux de nombre de ses contemporains à travers le monde. Dans l'esprit de la cottage industry, elle adapte coûts et échelles à ses besoins et garde sous le même toit – celui de son antenne bucolique – toutes les étapes de la production, de la conception éditoriale et de l'impression jusqu'à la distribution des livres par le biais du réseau postal..

L'exposition au CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux retrace l'histoire de Beau Geste Press à travers les quelque 75 livres que ses membres fondateurs et leurs invités ou visiteurs occasionnels ont publié au cours de ses cinq années d'existence. Ce faisant, elle rend compte du foisonnement créatif, de la productivité, des modes opératoires et du rayonnement international de cette communauté de courte durée, qui fonctionnait sur le principe de la résidence d'artiste avant la lettre. Bien qu'elle ait opéré à la périphérie des centres artistiques de l'époque, Beau Geste Press fut sans doute l'une des aventures éditoriales collectives les plus fécondes et influentes de sa génération.

Intitulé "Quelque chose de Beau Geste en commun", un ensemble d'interventions, ateliers et projets spécifiques impliquant des collectifs, artistes, structures associatives et étudiants à l'échelle de la Nouvelle Aquitaine accompagne aussi cette présentation historique. S'échelonnant sur la durée de l'exposition et occupant un espace spécialement aménagé, ce programme rassemble six participants : l'Atelier Bulk, Disparate, L'Insoleuse, Our Fortress, les étudiants des séminaires "Book Society" de l'EBABX, Bordeaux, et "Bibliomatrix" de l'EESI Angoulême-Poitiers, ces-derniers en collaboration avec l'ARC "livre d'artiste" de l'ENSA Limoges.

En savoir plus : http://www.capc-bordeaux.fr/


Du jeudi 2 février au dimanche 28 mai 2017
CAPC, Bordeaux.


Écoutez Alice Motard.

Télécharger [Click droit, enregistrer sous]
Interview réalisée par Frédéric DUSSARRAT